FANDOM



L’histoire des Garous commence avec la Création. Gaïa apparut et créa le monde. Celui-ci, un monde idéal, était géré par trois autres esprits, les enfants de Gaïa, la Triade (voir la section Mythologie). Puis le Tisserand devint fou et provoqua l’Amputation, la séparation du monde des esprits et du monde physique. Le Ver, en tentant de l’en empêcher, se trouva pris dans sa Toile et devint fou à son tour. Il décida alors de la destruction de toute vie et envoya ses mignons détruire la Terre. Il s’ensuivit une période de plusieurs siècles pendant laquelle les créatures du Ver massacrèrent les êtres vivants d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Certains Garous, ayant eu une vision de Gaïa leur promettant une terre libre de l’influence du Ver, partirent vers l’est, traversant la Sibérie, avec des humains. Ce voyage dans la neige, poursuivis par les troupes du Ver, fut une épreuve dont peu sortirent vivants. Mais ils finirent par arriver à cette terre bénie, libre du Ver, en passant par le détroit de Béring. Il s’agissait des Amériques. Les Purs, ceux qui avaient fait ce voyage, durent en fait battre et enfermer certaines créatures du Ver, mais ils étaient aidés par de puissants esprits car le Ver était trop faible sur ce continent pour avoir pu corrompre les esprits. Une fois les terres vraiment purifiées, une protection magique fut installée à l’ouest, bloquant le détroit de Béring. Et les Purs fondèrent trois Tribus, les Croatans, les Wendigos et les Ukténas.

Quelques décennies après le départ des Purs, les Garous d’Europe parvinrent à détruire Bête-de-Guerre, un avatar du Ver, et ainsi à affaiblir considérablement ce dernier. Petit à petit, ils éliminèrent les autres créatures du Ver et purent s’occuper des humains. Ceux-ci étaient des créatures du Tisserand, de même que les loups étaient des créatures du Sauvage, et étaient donc dangereux, car c’est le Tisserand qui avait commencé à menacer la Création. Il fut donc décidé de limiter leur expansion. A l’époque, les humains venaient tout juste de découvrir l’agriculture et de se sédentariser. Les Garous leur imposèrent des quotas de population et les faisaient respecter en entrant dans les villages tuer les vieux et les malades. Cette période fut appelé l’Impergium. Le traumatisme fut important pour les humains, qui le subirent pendant plus d’un millier d’années. Puis ils commencèrent à faire appel à des forces surnaturelles pour se protéger des Garous (il est possible qu’une de ces forces soit le Dieu d’Adam et Eve, cf. les vampires) et bien entendu, le Ver répondit à leur appel. Au bout d’un temps, les humains étaient si influencés par le Ver que les Garous comprirent que le remède était pire que le mal et décidèrent de lever l’Impergium. Il est probable que ceci se soit passé avant la fondation de la Première Cité par Caïn. Si à l’heure actuelle aucun humain ne risque de se rappeler l’Impergium, il en gardera les réflexes, c’est à dire une aversion et une terreur intrinsèque du Garou. Ceci est appelé le Délirium et est à la fois une bénédiction et une malédiction pour les Garous. En effet, confronté à un Garou sous forme Crinos, un humain sera frappé par le Délirium, aura tendance à s’enfuir et s’arrangera pour changer le souvenir qu’il a des Garous. C’est ainsi qu’une attaque par un Crinos deviendra l’histoire d’un ours tueur d’hommes, ou d’un sérial-killer couvert de peaux de bêtes (même s’il lui faudrait normalement mesurer trois mètres).

Durant la période de l’Impergium, décidée unilatéralement par les Garous, ces derniers entrèrent en conflit avec les Autres, les autres races de métamorphes, qui étaient pour une attitude plus modérée envers les humains. Tout commença avec les Gurahls, les ours-garous mais fut rapidement étendu aux autres peuples, les Ratkins, les rats-garous, les Bastets, les félins-garous, les Mokolés, les reptiles-garous, et les Kitsune, les renards-garous. Ces derniers fuirent vers l’est, vers le Japon pour être exact, les Mokolés se réfugièrent dans les marais et les défendirent farouchement, les Bastets disparurent de la circulation, très discrets, de même que les Ratkins, mais les Gurahls furent exterminés et il n’existe que quelques témoignages peu sûrs de leur survie. Il existe quatre autres peuples métamorphes, les Corax, les corbeaux-garous, qui étaient les alliés des Garous, et des Fils de Fenris en particulier, les Nuwishas, les coyotes-garous, qui vivaient en Amérique avant l’arrivée des Purs, les Rokéas, les requins-garous, qui sont toujours restés isolés dans les profondeurs des océans, et les Ananasis, les araignées-garous, créatures du Tisserand, puis du Ver et qui ne sont vraiment apparues (bien que ce ne soit pas une invasion, loin de là) que depuis quelques siècles. Ces quatre Autres n’ont pas souffert de la Guerre de Rage et n’ont donc pas, contrairement aux autres Changeformes de griefs contre les Garous.

Une Tribu de Garou refusa de cautionner la Guerre de Rage, c’est celle des Bunyips, qui préférèrent quitter l’Europe et finirent par arriver en Australie.

Après cela, l’humanité, savamment dirigée par les vampires, qui commençaient à faire leur apparition, se développa. Toutes les Tribus, à l’exception des Griffes Rouges, se mêlèrent à ces peuples, les dirigeant parfois, contre les désirs des vampires, comme les Normands, les Amazones, les Celtes et les Pictes. La plus grande force humaine manipulée par les vampires, Rome, fut employée pour essayer de les briser mais leur réussite ne fut réelle qu’avec les Hurleurs Blancs. Ces Garous étaient les chefs des Pictes, au nord de la future Angleterre, en " Ecosse ". Lorsque les Romains envahirent l’île des Angles, ils furent confrontés à une très forte résistance des Pictes, qui fit reculer les puissantes légions de l’Empire. L’Empereur de l’époque, Hadrien, fit alors ériger deux mus bloquant le passage vers (ou depuis) la Pictie. Le premier fut peu efficace et le second, construit en pierre et non en terre, fut bien plus résistant. Les Pictes étaient désormais coincés sur leurs terres. Les vampires envoyèrent alors des agents pour semer le trouble, et firent appel à diverses forces magiques, dont le Ver. Celui-ci envoya ses propres agents ouvrirent des Caerns du Ver et libérer d’antiques créatures enfermées à l’époque précédant l’Impergium. L’influence corruptrice du Ver se fit sentir de plus en plus, les enfants naissaient difformes et le peuple souffrait de divers maux (famine, maladie, folie, …). Finalement, les Hurleurs Blancs décidèrent d’envoyer leur Meute la plus valeureuse directement dans le Caern principal du Ver pour débarrasser la Pictie de cette néfaste influence. Mais des membres de la Meute, seul un revint de ce voyage et il mourut peu après avoir transmis les horreurs qu’il avait vues. Puis ses anciens camarades vinrent pour le dévorer et emporter les autres Hurleurs Blancs dans le Caern pour y suivre, à leur tour, la Spirale Noire qui en ferait des agents du Ver. Ils pourchassèrent ainsi toute la Tribu jusqu’à ce qu’il n’en reste pas un qui ne soit transformé ou mort. Alors fut fondée la Tribu des Danseurs de la Spirale Noire qui se réfugia dans les profondeurs de la terre, protégée et mutée par les radiations du Feu Maléfique (probablement de l'Uranium), considéré comme le sang (ou les excréments) du Ver. Plusieurs siècles auparavant, ce n’est pas la destruction mais l’exil d’une Tribu qui fut provoqué par un conflit avec les vampires. C’était en Egypte où les Sétites venaient de détrôner Osiris puis Horus. Les Arpenteurs Silencieux, alors nommés les Bateliers d ‘Anubis, tentèrent de protéger le peuple d’Egypte des exactions du Clan le plus dépravé des vampires. Mais la puissance de Set, toujours actif, et des vampires n’était pas négligeable, et les Bateliers ne bénéficiaient pas de beaucoup d’alliés, ayant toujours été une Tribu isolationniste. Du coup, après quelques décennies de conflit, ils furent forcés de fuir leur terre natale et de devenir un peuple nomade, les Arpenteurs Silencieux. Mais ils n’ont pas pardonné et, s’ils n’espèrent pas récupérer l’Egypte (après tout, ils aiment cette vie), ils veulent se venger des Sétites.

Au Moyen-Âge, les Garous eurent à subir l’Inquisition au même titre que les vampires mais, étant plus durs à détecter, surtout grâce au Délirium, ils s’en sortirent un peu mieux (d’un autre côté, les vampires récupèrent plus vite, vu leur mode de reproduction). Puis il y eut l’époque des colonisations et la découverte des Amériques. Les Garous laissèrent le sud aux Bastets et aux Mokolés, ne désirant pas avoir à s’excuser ou à répondre de la Guerre de Rage, mais suivirent les Européens au nord. Là, ils redécouvrirent les trois Tribus de Purs qui avaient émigrées durant les Âges des Ténèbres d’avant l’Impergium. Bien que content de trouver d’autres Garous, les Garous européens les considéraient comme les descendants de lâches qui avaient abandonné Gaïa aux mains du Ver il y avait des millénaires de cela. L’ambiance était déjà joyeuse mais deux phénomènes ne firent qu'envenimer les choses. Tout d’abord, les colons européens étaient pour la plupart motivés par leur cupidité et, donc, prêts à servir le Ver. Du coup, les Purs surnommèrent les autres Garous " Ceux-qui-viennent-avec-le-Ver ", ce qui ne plût pas à ces derniers. Et, ensuite, il était exact que le Ver était venu avec les colons, et pas qu’en esprit car un avatar du Ver était là, Dévoreur-d’Ames. Nul ne sait l’apparence qu’il avait car lorsqu’il fit la preuve de sa nature, les Croatans, qui vivaient justement sur la côte est de l’Amérique, entrèrent rapidement en guerre contre lui. La guerre fut courte, puisqu’on ne peut pas considérer qu’elle ait duré plus de trois jours, le temps qui aurait été nécessaire aux autres Garous pour envoyer des renforts. Quoi qu’il en soit, les Croatans durent vite comprendre la puissance de leur adversaire car ils rameutèrent toute leur Tribu, Parentèle incluse, et vinrent à la rencontre de Dévoreur-d’Ames dans la colonie de Roannöke. Là, ils pratiquèrent un rite puissant qui exigea qu’ils consument leurs corps et leurs âmes, tous, les un ou deux milliers d’individus, pour pouvoir repousser définitivement le Dévoreur-d’Ames hors de la Tellurie. Et c’est ainsi que disparut en une nuit une Tribu complète, Garous et Parentèle humaine et lupine, de même que la population de Roannöke, ce qui fait que nul ne sait exactement ce qui est arrivé cette nuit là. La perte de leurs frères fut une tragédie pour les deux autres Tribus amérindiennes et elles en tinrent rigueur à Ceux-qui-viennent-avec-le-Ver. On connaît la suite, guerres indiennes, massacre et exploitation des indiens, maladies propagées par les couvertures " gracieusement " fournies par le gouvernement des U.S.A., etc. Du fait des très mauvaises relations entre les Wendigos et les Ukténas d’un côté, et les Garous européens de l’autre, ces derniers se soucièrent eu de ce que l’on infligeait à leur peuple. Ce qui n’a bien sûr pas arrangé les choses. A l’heure actuelle, les Wendigos continuent à accuser Ceux-qui-viennent-avec-le-Ver d’avoir provoqué la mort des Croatans.

Puis vint la découverte de l’Australie et un nouvel épisode tragique de la société Garou. La Tribu indigène d’Australie, les Bunyips, avait eu un développement un peu différent de celui des autres Garous (la faune locale était marsupiale quand même) et ceci fut pris comme une preuve de leur appartenance au Ver par les Garous européens. Comme en plus les Bunyips restaient très secrets (plus que les Ukténas, c’est pour dire), le climat de suspicion s’aggrava. Et un jour, le chef de la communauté Garou colonialiste, un Griffe Rouge, découvrit sa sœur morte, apparemment tuée selon les rites aborigènes, et sa tête ne put être retrouvée. Fou de Rage et de douleur, le chef, Appâteur-du-Ver, lança les Garous dans une croisade pour exterminer ces " monstres de Bunyips ". Et il y parvint. La Tribu et sa Parentèle furent abattues sans pitié. Une fois que le dernier Bunyip tomba, les Danseurs de la Spirale Noire apparurent et rendirent à Appâteur-du-Ver la tête de sa sœur. Comprenant qu’il avait été manipulé, ce dernier disparut dans les galeries des Danseurs et on ne le revit plus jamais. C ‘est ainsi que s’acheva la Guerre des Larmes.

Depuis, l’histoire des Garous ne consiste qu‘en conflits de plus en plus fréquents et de lus en plus désespérés contre le Ver et ses agents, surtout avec l’apparition de Pentex . Beaucoup de Garous craignent que le temps de l’Apocalypse, le dernier combat contre le Ver, qui est le plus probablement perdu d’avance, arrive bientôt, d’autant que la menace d’un hiver nucléaire ressemble fortement à certains passages de la Prophétie du Phénix, un chant décrivant les signes avant-coureurs de l’Apocalypse

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard