FANDOM


Les rites de châtiment exécutent la sanction ordonné par le sept ou la tribu contre un loup garou. Ces rites renforcent les garous en établissant des limites de comportement claires. En s’associant au châtiment, chaque garou renforce son engagement auprès de la meute plutôt que de l’individu. Ces rites sont connus des Theurges, Philodoxes, certain Galliards et Sept Leaders.

Système : Les rites de châtiment ne sont exécutés que pour les plus grandes transgressions, ou une fois que des punitions moins structurées ont échoué à ramener un garou dans le droit chemin. Le maître du rituel doit faire un jet de Charisme + Rituels [ 7 sauf cas d’une mention contraire]. Un rite qui échoue est considéré comme un signe de Gaïa que les crimes du garou ne sont pas assez graves pour mériter un tel châtiment. Selon ce que souhaitera le conteur, les rites de châtiment peuvent échouer systématiquement si la cible est réellement innocente, entraînant une perte de renommée assurée pour ses accusateurs.


Pierre de moquerie (niveau 2) Modifier

La pierre de moquerie est une pierre imprégnée d’esprits malins, personnification de la honte, de la tristesse et autres sentiments du même genre. Certains septs ont une perte de moquerie permanente, où l’on attache parfois un criminel, mais la plupart se contente d’ensorceler une pierre avec l’énergie de la moquerie. En commençant par le maître du rituel, la pierre passe de mains en mains, par chaque garou présent au rituel. Le loup garou qui en sera victime est forcé par ses camarades de sept à regarder toute la préparation. Chaque garou qui reçoit la pierre peint ou grave un symbole de dérision ou de honte en racontant une histoire honteuse ou railleuse sur la cible, sur son comportement ou ses défauts. Les Dansent la Lune sont particulièrement créatifs dans leurs portraits verbaux des mécréants. Ce rite dure souvent toute la nuit, les histoires devenant de plus en plus blessantes et moqueuses. Une fois le nuit achevée, la punition prend fin, mais les meilleures histoires sont souvent chuchotées derrière le dos du garou pendant très longtemps. Un tel comportement fait perdre une partie de sa renommée à un garou.

Système : Modifier

Jet standard. Le garou punit perd généralement huit points d’honneur et deux points de sagesse, jusqu'à ce qu’il effectue un acte honorable, lavant ainsi son nom de toute moquerie.


Rite d’ostracisme (Niveau 2) Modifier

Ce rite est un châtiment assez courant pour les crimes mineurs et pourtant ses effets peuvent être dévastateurs en temps de guerre. Ce rite sépare et chasse le loup garou de sa tribu, de son sept et parfois même de sa meute. La tribu traitera par la suite cet individu comme un non entité. Il sera ignorée autant que possible et devra tout faire par lui même pour subvenir à ses besoins. Aucune action hostile est entreprise contre le non loup (en théorie du moins, bien que certains garous les aient déjà blessés « par accident »). S’il est en danger de vie ou de mort, la tribu (surtout les amis et les camarades de meute) pourront aider le loup garou, mais à contrecoeur. A part dans ce cas, le garou est totalement ignoré. Les garous présents à ce rite forment un cercle autour du garou chassé (s’il est présent) et chaque participant crie à Gaïa, puis à ses frères, le nom de l’offenseur, suivi des mots : »De tous les enfants de Gaïa, je n’ai pas de tel(le) frère/ sœur ». Celui qui vient de parler se détourne ensuite du cercle. Une fois que tous ceux qui sont présents ont parlé, ils se dispersent dans la nuit.

Système : Modifier

Ce châtiment dure normalement d’une phase de lune à la suivante. Il peut toutefois durer plus longtemps si les de le tribu ou du sept le désirent. Pour les crimes les plus sérieux, la punition pourrait même devenir permanente, allant jusqu'à exiler le criminel de sa tribu et son sept. Le garou banni perd un point de gloire, cinq d’honneur et un point de sagesse.


Voix du chacal (niveau 2) Modifier

Quand le comportement d’un loup garou a attiré la honte sur lui et sur tout le sept ou la tribu, ce rite est approprié. Quand le maître du rituel conduit ce rite, il souffle une poignée de poussière au visage du coupable et prononce se mots : « Puisque (ta peur/ gourmandise/ ton égoïsme) ont prouvé que tu n’es qu’un fils de chacal, que ta voix dise à présent ton vrai lignage ! » Tandis que la poussière et les mots enveloppent le garou, sa voix change. Dorénavant, il ne parlera plus que d’un souffle aigu et irritant jusqu'à ce que le maître du rituel ne lève le châtiment.

Système : Modifier

Les chacals, comme on appelle ceux qui sont châtiés de la sorte, enlèvent à tous leurs jets sociaux. Ils perdent également deux points de gloire et cinq points d’honneur. Le maître du rituel peut lever le châtiment à n’importe quel moment, mais certains crimes, particulièrement sérieux, peuvent justifier qu’il devienne permanent (et la perte de renommée le deviendrait également). Certains chacals ont récupéré leur voix en accomplissant une quête d’un grand profit pour Gaïa.


La chasse (niveau 3) Modifier

La chasse est proclamée contre un loup garou qui a commis un crime capital, tel qu’un meute sans provocation, mais qui conserve tout de même un certain honneur. Tous les garous qui participent à une chasse se parent le corps de symboles de peinture ou d’argile. Ces symboles incluent les garous dans une meute de chasse et tous les autres garous les laisseront passer. C’est un honneur que d’être choisi pour une telle chasse. Le maître du rituel, ou maître de la chasse, mène la meute. La chasse n’est pas un symbole. Le meurtrier sera débusqué et mis à mort par la meute. Il n’y a pas de quartier, mais (piètre consolation) la mort lave l’honneur du garou. Il existe quantité de tragédies où un garou dût choisir entre trahir sa parole et commettre un grave crime. D’après ces histoires, ils choisirent d’honorer leur parole et furent chassés, mais firent preuve de tant de valeur dans leurs derniers instants qu’il gagnèrent une grande renommée posthume.

Système : Modifier

Ce rite peut être interprété grâce aux règles de pistage. Il peut aussi être effectué avec un jet de Charisme + Rituels (difficulté égale au rang du criminel +4) en utilisant les scores du maître du rituel. Un échec signifie que l’accusé a bien combattu et gagne une grande gloire posthume, tandis qu’un échec critique permettra au garou de s’enfuir et de finir sa vie en ronin.


Rite de Satire (niveau 3) Modifier

Version plus sérieuse de la pierre de la moquerie, un rite de satire est une chanson, danse et/ ou pièce spéciale composé par les Demi Lunes et les Dansent la Lune dans le seul but de ridiculiser le criminel. Ce rite est toujours tenu pendant une assemblée, tandis que sa cible est assise bien en évidence de la foule. Les garous ayant une tradition orale vivace, cette satire sera répétée, colportée et transmise au fil des âges. Tout loup garou qui est l’objet de cet « honneur » perd beaucoup de sa renommée. Les louveteaux ricanent en le voyant et chantent les refrains du rituel et les adultes utiliseront toute leur vie certaines de ses piques les plus justes. Si ces histoires se limitent généralement aux membres du sept du condamné, certains Bouffons et Dansent la Lune se font une joie de faire partager la satire à tous les garous qu’il rencontrent.

Système : Modifier

Le difficulté de ce rituel est égale au rang actuel du garou +4. S’il est réussit, le garou perd un rang (réduire sa renommée en conséquence). Le garou reste capable de gagner de la renommée et des rangs normalement. Si le rite échoue, le garou ne perd rien et un échec critique fera perdre cinq points de sagesse au maître du rituel, qui devient la cible de ce rite.


La déchirure du voile (Niveau 4) Modifier

Parfois connu sous le nom de Folie d’Actaeon, ce rite est utilisé pour munir un humain qui a grandement offensé les garous. Cette offense n’est pas forcément dirigée en soit contre les garous ; il peut s’agir de tout acte contre Gaïa ou ses enfants. Ce rite fait tomber le Voile, forçant un humain à voir et à se souvenir des loups garou pendant une chasse qui durera la nuit entière. Le maître du rituel laisse brûler un petit sac d’excréments et d’herbes près de la victime endormie. Dès qu’elle se réveille, le Voile a été écarté de son esprit. La chasse qui suit peut ou non s’achever par la mort de l’humain. Ceux qui restent en vie sont généralement devenus fous, leur esprit fragile étant incapable d’accepter la vérité dévoilée par le rituel. Certains, toutefois, surmontent leur peur et guérissent. Ce rituel n’est pas considéré comme une rupture de la Litanie.

Système : Modifier

Le maître du rituel doit placer le sachet spécialement préparé à moins de trois mètres de la victime endormie. Le sac fume pendant que le maître du rituel officie. Il n’a pas besoin d’être à proximité du sac pour mener le rituel. Un échec laisse le Voile intact. Un échec critique rend le garou lui-même sujet au délire pendant toute une nuit.


La morsure d'Argent (Niveau 4) Modifier

Réservé pour les plus grave offense, comme la mort d'un des siens sans provocation ni défi, mais par meurtre calculé dans le but d'obtenir un fétiche ou du pouvoir. Un crime moins ignoble pourrait demander une chasse car le criminel peut encore regagner son honneur. Ici il n'y a pas de redemption, seul d'avantage de honte ou d'humiliation. Devant l'assemblée de garous et d'esprits, le maitre du rite recite les crimes commis. Toute force fuit alors le coupable qui souvent s'effondre au sol ou peut à peine tenir debout. Le maître ou l'offencé lève alors un klaive et frappe, tranchant un ou plusieurs membre ou la tête. Si le garou reste en vie, les membres sont brûlés dans le feu. Le garou est souvent garder un certain temps puis achever ou abandonné pour nourrir

Système: Modifier

Char + rituel [7] le garou ne peut plus bouger ni passer dans l'umbra. Un jet de volonté [4+succes] pour tenir debout. Cela coute 1 gloire et 2 honneur ou le double s'il s'effondre.


Crocs vengeurs de Gaïa (niveau 5) Modifier

Ce rite, l’un des plus sévères châtiments de la société garou, est réservé aux traîtres, à ceux qui traitent avec le Ver ou aux couards dont les actions (ou inactions) provoquent de nombreuses morts. Au moins cinq garous traînent le garou vers un endroit couvert de terre sèche et de pierres. Le maître du rituel se plante ensuite un branchage pointu ou une pierre dans la main tout en énonçant les péchés du garou envers Gaïa. Étalant son propre sang sur les yeux, les oreilles et le front du traître, le maître du rituel crie de rage et de douleur. Quand le sang et les larmes tombent au sol, le rite fait effet. Dès ce moment, tout ce que le traître touchera qui appartient à Gaïa se transformera en argent acéré. Les chasseurs Crinos se lancent alors à la poursuite du condamné. Le sol sous ses pieds lui lacère les chairs et sa mort devient une véritable torture. Le nom du coupable est ensuite rayé de toutes les histoires et ne sera plus mentionné que comme une injure.

Système : Modifier

Tant que le sang du maître du rituel touche le corps du condamné, celui-ci n peut pas se décaler dans l’Umbra. Personne ne survit à ce rituel.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard